Tout savoir sur le parquet pour bien rénover votre logement

Posté le 29/01/2021 10:00

Le parquet est un revêtement de sol chaleureux et qui apporte du cachet à votre logement. Nous vous rappelons ici toutes les informations à connaître avant de vous lancer dans la pose ou la rénovation d’un parquet lors de vos travaux de rénovation.

Parquets massifs, contrecollés ou stratifiés ?

Les parquets massifs

Les parquets massifs sont constitués à 100% de bois noble. Ils sont très robustes et apportent un véritable cachet. Leur épaisseur leur permet d’être facilement rénovés (via le ponçage), ce qui en fait des revêtements de sol d’une durée de vie quasi-illimitée. En raison de toutes ces qualités, les parquets massifs sont les parquets les plus onéreux.

Les parquets contrecollés

Les parquets contrecollés sont composés de 3 couches, avec une couche supérieure dotée d’une essence noble (la couche d’usure). Cette couche d’usure apporte une esthétique proche de celui des parquets massifs et permet, dans une certaine mesure, de rénover plusieurs fois les parquets contrecollés. Les 2 autres couches sont l’âme centrale (composée d’un bois banal) et une couche de contre-parement (composée de bois résineux). Il s’agit de parquets de qualité, qui se rapprochent de l’apparence des parquets massifs, mais à un prix plus abordable.

Les parquets stratifiés

Les parquets stratifiés ne sont pas de vrais parquets, mais des revêtements qui imitent le bois. Ils se composent de plusieurs couches de matériaux composites, à savoir une couche d’usure en résine, une feuille de décors qui imite le bois et une couche de contreparement en bois résineux. Les parquets stratifiés ont l’avantage de proposer une personnalisation illimitée et d’être peu onéreux. Ils sont également très fins : leur épaisseur est moindre par rapport aux parquets massifs ou contrecollés (1.2 mm maximum contre 12 et 23 mm). Cependant, comme il ne s’agit pas ici de vrais parquets en bois, il sera impossible de les poncer comme les deux autres.  

parquet salon salle à manger
parquet finition brillante
parquet point de Hongrie
parquet toilettes

Quelle pose pour mon parquet ?

La pose flottante :

La pose flottante est la technique de pose la plus simple et rapide : il s’agit simplement de clipser les lattes entre elles. Elle est utilisée pour le parquet contrecollé et le parquet stratifié. Elle n’est cependant pas compatible avec le chauffage au sol. Le gros inconvénient de ce système de pose est qu’un parquet flottant fait du bruit lorsque l’on marche dessus. La pose d’une sous-couche est donc indispensable pour limiter les nuisances sonores (et ne pas rendre fous vos voisins si vous vivez en appartement).

La pose collée :

Cette technique implique, comme son nom l’indique, de coller directement sur le sol votre parquet. L’avantage de la pose collée est qu’elle permet d’amortir les bruits de chocs (grâce à une bonne isolation phonique) et qu’elle accepte que le bois « travaille » (le bois étant une matière vivante, la pose collée permet aux lattes de bouger sans déformer le parquet). On utilise cette technique pour les parquets massifs et contrecollés. Attention cependant, la pose collée sera plus longe à mettre en œuvre que la pose flottante (notamment en raison du temps de séchage de la colle).

La pose clouée :

Ce type de pose ne concerne que les parquets massifs et offre, comme pour la pose collée, la possibilité au bois de « travailler » sans entraîner de déformations. Cette technique est recommandée pour les parquets massifs d’une certaine épaisseur (15 - 20 mm). Ce type de pose a besoin cependant d’une hauteur de réservation importante (en raison des lambourdes ou solives sur lesquelles sont posées le parquet).

Et le sens de pose du parquet ?

Le parquet se pose traditionnellement de façon perpendiculaire aux fenêtres, afin que les lattes se trouvent dans le même sens que la source principale de lumière. Cependant, de petites astuces permet de jouer avec la pose du parquet pour créer des effets visuels. Si vous souhaitez par exemple agrandir visuellement une pièce, il est nécessaire de poser les lattes parallèlement au plus petit côté de la pièce. Poser le parquet parallèlement au plus grand côté va au contraire avoir tendance à rétrécir la pièce. Dans des lieux de passage, comme les couloirs, il est conseillé de poser le parquet dans le sens de la marche, dans le prolongement de l’entrée.

travaux de rénovation et pose du parquet
poser un parquet
poser un parquet pointe de hongrie

Dans quelles pièces poser votre parquet ?

La réponse est simple : le parquet peut se poser dans toutes les pièces du logement. En effet, même les pièces humides peuvent être équipées d’un parquet : il suffit de choisir la bonne essence de bois (bois exotique ou bois européen traité contre l’humidité) et d’opter pour la pose collée (qui permet d’étanchéifier le parquet).

N.B : Vous aimez l’aspect esthétique du parquet mais vous avez peur qu’il soit trop fragile au quotidien (notamment dans les lieux de passage) ? Vous trouvez qu’un parquet nécessite trop d’entretien ? Sachez qu’il existe aujourd’hui de très beaux carrelages imitant parfaitement le parquet. Vous profitez ainsi d’un revêtement ressemblant à s’y méprendre à du parquet, sans les inconvénients.

Comment rénover votre parquet ?

La rénovation d’un parquet massif ou contrecollé se fait via l’utilisation d’une ponceuse. Dotée de bandes abrasives, cette machine va permettre de retirer une partie de la couche d’usure en bois noble de votre parquet. Avant le ponçage, un travail préparatoire pourra également être nécessaire comme l’utilisation d’un décireur, d’un déshuileur ou la pose d’un mastic réparer les lattes.

Une fois le parquet poncé, on ajoute un produit de finition pour obtenir un parquet huilé, vitrifié ou ciré :

  • Le cirage du parquet consiste en l’application d’une cire qui va donner un aspect naturel au parquet (ex : cire d’abeille). Cette technique est réservée aux pièces dans lesquelles il n’y a pas trop de passage, car le cirage ne résiste pas bien aux « attaques » du quotidien (il est notamment sensible à l’eau). L’autre inconvénient du parquet ciré vient de son entretien : il doit être lustré une fois par semaine.
  • La vitrification du parquet consiste à protéger le parquet avec la pose d’un vernis. Cette couche de vernis permet de protéger le parquet contre les chocs et les rayures. On l’utilise en général pour donner une touche brillante au parquet, mais il existe aussi des vitrificateurs mats. Les autres atouts du parquet vitrifié sont sa résistance à l’eau et à sa facilité d’entretien.
  • L’huilage du parquet consiste à apposer une huile protectrice sur le parquet. Le parquet huilé est très résistant et facile d’entretien. Les huiles apportent un rendu naturel et mat tout en offrant une large palette de ton pour personnaliser la teinte de votre parquet. C’est une solution naturelle et écologique pour protéger un parquet.
rénovation d'un parquet
réparations lattes d'un parquet
ponçage d'un parquet
rénovation de parquet point de hongrie

NB : Le parquet stratifié ne peut être poncé. Il peut être nettoyé ou réparé (avec un mastic pour combler les fissures par exemple) mais une latte trop endommagée devra être changée.

Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation à Versailles et ses environs ? N’hésitez pas à nous contacter ! En tant qu’assistant maître d’ouvrage, nous sommes là pour vous accompagner tout au long des travaux.