Normes électriques dans les pièces d’eau

Posté le 13/04/2023 09:00

Nous le savons tous, l’électricité et l’eau ne font pas bon ménage. Il faut donc éviter à tout prix de faire entrer en contact vos appareils électriques avec de l’eau ! Mais la salle de bains est une pièce particulièrement exposée aux risques de projections d’eau sur des appareils électriques. Pour éviter tout incident, découvrez ici les normes électriques à respecter dans une salle d’eau / salle de bains.

Les différents volumes de la salle de bains selon la norme NF 15-100

La salle de bains est divisée en trois volumes selon la norme NF 15-100 : 0, 1 et 2. Cette norme régit les installations électriques en France, et concerne ce qui est situé en aval du disjoncteur d’abonné. Toutes les pièces sont concernées par cette norme. Cependant, la salle de bains est celle qui nécessite la plus grande prudence. Mais à quoi correspondent les différents volumes ?

- le volume 0 correspond à la baignoire / à la douche, c’est-à-dire à la zone de réception directe de l’eau.

- le volume 1 correspond à la zone dans laquelle l’eau est projetée, à proximité du volume 0. Il se définit par une hauteur de 2,25 mètres.

- le volume 2 correspond à une zone de sécurité surpassant le volume 1, 75 centimètres de hauteur et 60 centimètres de largeur.

Le reste de la salle d’eau est considérée comme « hors volume ».

prise salle de bains

Que brancher dans une salle d’eau selon la norme NF 15-100 ?

- volume 0 : dans le volume 0, n’installez aucun appareil électrique, à part certains appareils certifiés IPX7 + TBTS 12V et étanches comme par exemple des lumières LED. Ces derniers sont autorisés dans le volume 0, mais restez vigilants.

- volume 1 : dans ce volume, sont acceptés uniquement les équipements de type IPX5, à savoir des éclairages ou interrupteurs TBTS 12V, un chauffe-eau instantané ou à accumulation de Classe I ou une canalisation.

- volume 2 : plus éloigné, il est possible d’y installer un peu plus d’appareils électriques, qui doivent être au moins certifiés IPX4 On pourra donc y installé les mêmes équipements que ceux autorisés dans le volume 1, mais aussi un appareil de chauffage électrique ou un éclairage de Classe II, ou encore une prise rasoir de 20 à 50 VA.

lave linge salle de bains

- hors volume : vous êtes ici autorisés à mettre tous les autres appareils électriques, tels qu’une prise pour sèche-cheveux ou un aspirateur. C’est également hors volume que doit être installé le gros électroménager. Veillez tout de même à prendre vos précautions, car d’autres règles existent.

NB : dans la salle de bains, les prises et interrupteurs doivent être installés à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m.

La liaison équipotentielle supplémentaire pour la salle de bains

Un autre point indispensable à prendre en compte est la liaison équipotentielle. Cela consiste à relier les éléments métalliques du logement à la terre, c’est-à-dire que toutes les surfaces conductrices de votre bâtiment doivent être reliées avec la terre via un piquet et des fils de cuivre. Cette liaison à la terre est ce qui vous protège de l’électrisation et de l’électrocution, en déviant l’électricité d’une fuite de courant vers la terre.

Mais quel est donc le rapport avec les salles d’eau ?
Il faut savoir que la salle de bains a besoin d’une liaison exponentielle supplémentaire, en plus de celle déjà présente, en raison du risque important de projections d’eau. Cela peut se traduire par la liaison à la terre de tuyaux d’alimentation en cuivre, le châssis en métal d’une paroi de douche, un radiateur en fonte ou une baignoire en métal.

Si vous avez un projet de rénovation de maison à Versailles et ses environs, n’hésitez pas à nous contacter. En tant qu’assistant maître d’ouvrage (AMO), nous sommes là pour vous accompagner tout au long de vos travaux.