Cheminée, chaudière, poêle : tout savoir sur les équipements pour se chauffer au bois

Posté le 14/09/2021 09:00

Vous êtes tenté(e) par l’installation d’une cheminée, d’une chaudière ou d’un poêle à bois ? Se chauffer au bois offre de nombreux avantages, aussi bien au niveau du prix du combustible que par le côté écologique de ce mode de chauffage. Mais encore faut-il trouver l’équipement qui vous correspond. Voici donc un aperçu des différents équipements pour se chauffer au bois.

Cheminée et poêle pour le chauffage au bois indépendant ou chauffage d’appoint

La cheminée et le poêle sont des chauffages indépendants : ils ne sont pas connectés à un réseau de chauffage central (avec des radiateurs ou un plancher chauffant) et ne sont pas utilisables pour produire de l’eau chaude sanitaire (ECS).

La cheminée : le charme de l’ancien

cheminée foyé ouvert

La cheminée traditionnelle à foyer ouvert plaît beaucoup pour son charme, mais ce n’est pas du tout le bon plan pour chauffer votre maison. En effet, la cheminé à foyer ouvert dispose d’un rendement catastrophique, la chaleur n’étant pas retenue dans le foyer. Elle occasionne en plus des projections et de la salissure (ex : des poussières). Elle sera finalement plus décorative qu’efficace.

Si vous souhaitez vraiment utiliser une cheminée comme équipement de chauffage, tournez-vous vers une cheminée à foyer fermé ou vers un insert (structure métallique que l’on encastre dans le foyer ouvert de la cheminée pour la « fermer »). Ces deux modèles offrent de bien meilleures performances par rapport à la traditionnelle cheminée à foyer ouvert.

La cheminée à foyer fermé est la meilleure solution si vous ne disposez pas déjà d’une vieille cheminée à foyer ouvert : vous gagnez en personnalisation mais aussi en confort d’utilisation (les foyers fermés permettent par exemple d’installer un système de récupération de chaleur ).
Pour faire installer une cheminée, il sera nécessaire de faire appel à un fumiste pour étudier la possibilité de tuber votre conduit de cheminée. Le conduit est un élément très important car c’est lui qui va évacuer la fumée produite par votre cheminée. Il existe plusieurs modèles de conduits de cheminée, rigides ou flexibles, qui doivent répondre à la norme NF DTU régie par l’AFNOR : conduit maçonné, conduit à simple/double/triple paroi…
L’installation d’une cheminée sur un bâtiment existant peut être aussi soumise à une déclaration préalable de travaux car il s’agit d’une modification de l’aspect extérieur du bâtiment (ex : la pose d’une cheminée de 5 m de hauteur est considérée comme une modification de l’aspect extérieur d’un bâtiment soumise à déclaration préalable dans une réponse du Ministère du logement et de l'habitat durable publiée dans le JO des questions du Sénat du 23/03/2017).

Le poêle à bois : le design et les performances

poêle à bois

Peu encombrant et design, le poêle à bois est devenu très tendance. Il s’agit plutôt d’un chauffage d’appoint comme la cheminée, mais il se révèle beaucoup plus simple d’utilisation, notamment grâce à son réservoir qui permet l’alimentation automatique en bois sur certains modèles. Parmi les modèles de poêle à bois, on retrouve :

  • Le poêle à bûches : cet équipement va utiliser, comme une cheminée, des bûches pour créer de la chaleur, mais on retrouvera ici de meilleures performances grâce notamment à un système de circulation d’air.
  • Le poêle à granulés / pellets : le modèle à granulés a l’avantage de proposer un réservoir pour un rechargement automatique en combustible. Vous n’êtes ainsi pas obligé de recharger manuellement à chaque fois votre poêle.

Rappelons également que pour assurer un meilleur rendement, il faudra nécessairement créer une entrée d’air à proximité du poêle. Un ramonage est également obligatoire deux fois par an (en dehors de la période de chauffe et pendant la période de chauffe) aussi bien pour les poêles que pour les cheminées ou les inserts.

Chaudière au bois pour le chauffage central

L’avantage d’une chaudière est qu’elle est reliée au chauffage central comme n’importe quelle autre chaudière et peut servir à produire de l’ECS. Il existe deux grandes familles de chaudière bois : la chaudière bois à bûches et la chaudière bois automatique.

La chaudière bois à bûches est un équipement volumineux utilisant des bûches traditionnelles comme combustible. On trouve deux modèles de chaudière bois à bûche : la chaudière à tirage naturel (apport d’air de manière naturelle dans la chaudière) et la chaudière à tirage forcé (apport d’air maîtrisé pour obtenir un meilleur rendement de la chaudière).

La chaudière bois automatique dispose d’un réservoir et peut être programmée. On retrouve principalement dans cette catégorie : la chaudière à plaquettes de bois et la chaudière à pellets (granulés). L’avantage de ces chaudières est qu’elles sont automatiques (elles se rechargent seules en combustible), mais elles peuvent être aussi utilisées pour produire votre eau chaude sanitaire.

En termes de rendement, les chaudières à granulés sont les plus efficaces, suivis des modèles à plaquettes. Les chaudières à bûches offrent quant à elles un rendement moins important .

PS : plus rare, le poêle à granulés hydraulique (appelé aussi poêle bouilleur) permet aussi d’être raccordé à un chauffage central et de produire de l’ECS, comme le ferait une chaudière. Le rendement de cet équipement n’est pas toujours suffisant pour couvrir les besoins de chauffage et de production d’ECS lors des hivers très rudes : il faut parfois coupler ce poêle à une pompe à chaleur ou à une chaudière et à un ballon tampon.

Buches, pellets, plaquettes : quel combustible choisir ?

  • Les bûches sont un combustible peu onéreux (si l’on habite près d’une zone forestière), mais il faut retenir que celles-ci nécessitent un espace volumineux et peu humide pour le stockage.
  • Les granulés, que l’on fabrique à l’aide de résidus ou de copeaux de bois, proposent différents conditionnements qui pourront s’adapter à vos besoins et à l’espace de stockage dont vous disposez. Les granulés sont plus chers que les bûches mais aussi plus performants grâce à leur haute densité énergétique et un fort pouvoir calorifique.
  • Les plaquettes sont la solution la plus intéressante au niveau rendement/prix. Ecologiques, elles sont fabriquées grâce au broyage de branches et offrent de très bonnes performantes énergétiques.

Le label Flamme verte : un gage de qualité pour vos équipements

Le rendement d’une chaudière, d’une poêle ou d’une cheminée est un critère déterminant pour choisir une solution de chauffage. Pour vous aider, il existe un label nommé Flamme Verte qui évalue la puissance, le rendement ou encore les émissions de CO², de poussières et COV pour donner une note aux appareils de chauffage au bois.
Privilégiez donc les équipements labelisées 7 étoiles par Flamme verte pour avoir la garantie d’un bon rendement mais aussi profiter d’aides pour l’achat et l’installation de votre équipement de chauffage (nous reviendrons sur ce point dans la partie suivante).

Les aides financières pour se chauffer au bois

Pour financer certains travaux de rénovation énergétique, vous allez pouvoir bénéficier d’aides pour l’achat d’une chaudière bois, d’un poêle à bois ou d’un insert. On peut citer notamment :

  • MaPrimeRénov’;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • Les CEE ;
  • La TVA à taux réduit ;
  • Les aides de l’ANAH ou des collectivités territoriales…

Pour profiter de ces aides, il faut en général faire appel à un professionnel qualifié RGE et installer un appareil doté d’un très bon rendement (ex : les chaudières labélisées 7 étoiles par Flamme Verte). N’hésitez pas à lire nos articles sur les aides financières pour en savoir plus :

Vous souhaitez installer un poêle, une cheminée ou une chaudière dans le cadre de la rénovation de votre logement ? N’hésitez pas à nous contacter pour nous présenter votre projet de rénovation à Versailles et ses environs. En tant qu’assistant maître d’ouvrage (AMO), nous sommes là pour vous accompagner tout au long de vos travaux.